J’ai remarqué que vous employez l’expression, “Nous devons accepter Jésus-Christ comme notre Sauveur personnel.” Cette expression est employée par beaucoup d’églises protestantes, pour dire que le Christ nous accepte comme nous sommes, sans aucun changement de notre part. Je sais que vous n’enseignez pas cela, mais ne serait-il pas préférable d’éviter d’employer l’expression “accepter le Christ comme notre Sauveur personnel”?

Il est bien évidemment vrai, que la Bible enseigne que nous devons changer, et que Jésus-Christ ne nous accepte pas “comme nous sommes.” Notre nouvelle brochure, intitulée, “Baptism – a Requirement for Salvation?” explique en détail que nous devons nous repentir avant que le Christ ne nous accepte – et, avant que nous puissions L’accepter correctement.

Le simple fait que certains font un mauvais emploi et une mauvaise application d’un terme biblique n’est pas une raison suffisante pour que nous ne l’employions pas. Par exemple, beaucoup de gens prêchent un faux d’évangile (lisez Galates 1:6-9), ou même un faux “Jésus” (lisez 2 Corinthiens 11:4). Cela ne signifie pas, pourtant que l’Église de Dieu doive éviter d’employer les termes “évangile” ou “Jésus.”

Quant à l’expression, “acceptant Jésus-Christ comme notre Sauveur personnel,” l’Église a utilisé pendant longtemps cette phrase (comme elle a utilisé pendant longtemps, bien évidemment, les termes “l’évangile” ou “Jésus”). Dès 1948, M. Armstrong a écrit sur le sujet de “notre acceptation de la mort, l’ensevelissement et la résurrection [du Christ],” et notre croyance “en Jésus-Christ comme Sauveur personnel.” (Lisez l’ancienne brochure de l’Église Universelle de Dieu au sujet du baptême d’eau, droit d’auteur 1948, 1954, et 1972, pages 11 et 15.)

Ces expressions sont bibliques. Nous comprenons, bien sûr, que croire à Christ (comparez Actes 19:4 et Romains 10:14 et Philippiens 1:29 et 1 Timothée 1:16) implique de lui obéir (lisez Matthieu 7:21-23 et Luc 6:46 et Jean 15:14). Notre nouvelle brochure au sujet du baptême traite de cette vérité dans les moindres détails. Nous devons en effet accepter le sacrifice de Christ et Jésus-Christ comme notre Sauveur personnel. Nous devons également accepter Dieu le Père comme notre Sauveur personnel, car TOUS LES DEUX méritent ce titre. Souvenez-vous ce que nous lisons dans Jean 3:16 « Dieu [le Père] a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Il est écrit dans plusieurs passages que Jésus-Christ est notre Sauveur personnel. Nous lisons dans Ésaïe 43:3, où il est fait mention de “l’Éternel” de l’Ancien Testament – généralement en référence à Jésus-Christ : « Car je suis l’Éternel, ton Dieu, Le Saint d’Israël, ton sauveur. » Luc nous dit également dans Luc 1:47 que Dieu le Père est notre Sauveur personnel. Lorsque l’ange a dit à Marie qu’elle donnerait naissance à Jésus, elle a déclaré : « Et mon esprit se réjouit en Dieu, MON SAUVEUR. »

Le Christ a été reconnu par les Samaritains comme étant le « Sauveur du monde » (Jean 4:42). Alors que Dieu le Père est appelé « le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, principalement des croyants » (1 Timothée 4:10).

Dans 2 Timothée 1:10, le Christ est appelé « NOTRE Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Évangile. » Dans Tite 1:4, Paul souhaite à Tite « que la grâce et la paix […] de la part de Dieu le Père et de Jésus Christ NOTRE Sauveur!

La Bible véhicule le concept de l’acceptation de Jésus-Christ – et ce qu’Il a fait et ce qu’il fait encore pour nous – comme notre Sauveur personnel. C’est-à-dire, que nous devons accepter le Christ comme celui qui est mort pour nous individuellement et personnellement, et qui a de cette façon rendue accessible une voie qui nous permet d’échapper à la mort et d’obtenir le salut. Le Christ est mort pour vous et moi. L’étonnante et époustouflante vérité fait que si vous aviez été la seule personne sur la terre, et si vous n’aviez péché qu’une seule fois, le Christ serait quand même mort pour vous, afin de vous offrir le salut. Sa mort doit être perçue de façon personnelle. Paul l’a comprise de cette façon. Bien qu’il ait expliqué que le Christ est mort pour nous tous, il a également souligné le sacrifice très personnel que le Christ lui a accordé. Il déclare dans Galates 2:20 que le Christ, le fils de Dieu, « m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour MOI. »

Nous lisons dans Colossiens 2:6 « Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus Christ, marchez en lui. » La Revised English Bible, et ainsi que la Luther Bible et la Menge Bible, traduit cette phrase comme suit : « Puisque vous avez ACCEPTÉ le Christ Jésus COMME Sauveur, vivez en harmonie avec lui. »

Avant être baptisés, nous devons accepter Jésus-Christ comme notre Sauveur personnel qui a été disposé, de par Son sacrifice, à payer l’amende de nos péchés à notre place (lisez Romains 6:23). Nous devons également accepter Jésus-Christ comme Celui qui vit actuellement en nous. Après tout, nous SERONS SAUVÉS par le Christ vivant en nous. Nous pouvons lire dans Romains 5:8-10 :

« Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils [en acceptant le sacrifice de Christ, le processus de notre salut a commencé], à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. » Le Christ est disposé à demeurer en nous, mais nous devons Le suivre et lui être soumis. Notre salut ultime viendra lorsque nous serons transformés en êtres spirituels.

Nous lisons que nous “serons sauvés” par la vie de Christ. Paul dit dans Galates 2:20 : « J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi […] » Dieu le Père et Jésus-Christ demeurent dans une personne convertie, par le Saint-Esprit. Le Christ nous a dit dans Jean 14:23 : « […] Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons NOTRE demeure chez lui. » (Afin d’en apprendre davantage sur l’enseignement biblique traitant de la présence du Père et le Fils dans une personne convertie, il vous suffit de demander notre brochure intitulée, Is God a Trinity? Elle vous sera envoyée sans aucune obligation de votre part.)

Il est donc approprié de dire que nous devons accepter Jésus-Christ comme notre Sauveur personnel, pourvu que nous comprenions ce la pleine signification de cette expression.