Matthieu 12:39-40 dit que le seul signe que le Christ a donné pour prouver qu’il était Le Messie était qu’Il resterait trois jours et trois nuits dans le sein de la terre, comme Jonas est resté soixante-douze heures dans le ventre du grand poisson. J’ai entendu dire que sa naissance miraculeuse était aussi un signe qu’Il était le Messie. Si c’est vrai, est-ce une contradiction avec les paroles prononcées par le Christ dans Matthieu 12:30-40?

Dans Matthieu 12: 38-40 vous pouvez lire :

“Alors quelques-uns des scribes et des Pharisiens prirent la parole et dirent : Maître, nous voudrions voir un signe de ta part. Il leur répondit : Une génération mauvaise et adultère recherche un signe, il ne lui sera donné d’autre signe que celui du prophète Jonas. Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du grand poisson de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre.”

Notez que le Christ s’adressait aux scribes et aux Pharisiens, en les décrivant comme “une génération mauvaise et adultère.” Il leur a dit que le seul signe qu’Il leur donnerait était le signe du prophète Jonas. Tout comme Jonas est resté trois jours et trois nuits dans le ventre du grand poisson, Christ devait rester trois jours et trois nuits – soixante-douze heures – dans le tombeau. La déclaration du Christ va, cependant, plus loin. Ses paroles indiquent clairement qu’Il ne resterait pas moins de trois jours et trois nuits dans le tombeau, et, qu’Il ne resterait pas plus que soixante-douze heures dans le tombeau. Tout comme le grand poisson vomit Jonas vivant sur la terre ferme, le Christ devait ressusciter après trois jours et trois nuits.

Les Écritures nous disent que le Christ a réellement accompli ce signe. L’ange du Seigneur a dit aux femmes, “Il est ressuscité, comme Il l’avait dit” (Matthieu 28:6). Cela signifie que le Christ n’aurait pas pu être crucifié le vendredi et être ressuscité le dimanche, puisque le signe de son séjour dans le tombeau pendant trois jours et trois nuits ne serait pas accompli. Le Christ a plutôt été mis à mort le mercredi et Son corps a été mis dans le tombeau le mercredi après-midi, juste avant le coucher du soleil. Il a été ressuscité trois jours et trois nuits plus tard, quittant le tombeau le samedi après-midi, juste avant le coucher du soleil, comme Il l’avait dit.

Les Romains ont témoigné que l’ange est descendu du ciel et qu’il a roulé la pierre qui scellait l’entrée du tombeau de Christ. Ils ont raconté aux principaux sacrificateurs ce qui était arrivé, mais ils ont reçu une somme d’argent afin de taire la vérité. Les principaux sacrificateurs et les anciens ont délibérément étouffé et nié le seul signe prouvant que le Christ était le Messie.

Après sa résurrection, le Christ est apparut à beaucoup de personnes, prouvant ainsi qu’Il était le Messie. Dans I Corinthiens15:3-8 Paul mentionne les nombreuses occasions auxquelles le Christ est apparut à ses apôtres et à ses disciples. Dans ce passage, Paul n’a pas énuméré toutes les manifestations de Christ (comparez, par exemple, Matthieu 28:9-10 et Luc 24:13-35).

Lorsque le Christ était un être humain, Il a fait beaucoup de signes et de prodiges. Jean a écrit que le Christ a accompli tant de miracles qu’on ne pouvait pas tous les écrire (Jean 21:25). Pourtant, aucun de ces signes n’a prouvé aux gens qu’Il était le Messie. Ils auraient peut-être pu le reconnaître comme étant un prophète, qui avait le pouvoir d’accomplir des miracles, mais tous ces signes ne leur ont pas prouvé qu’Il était le Christ. Ses véritables disciples L’ont reconnu comme étant le Fils de Dieu, mais cette connaissance leur a été révélée par Dieu le père (comparez Matthieu 16:13-17).

D’autre part, Christ ait été ressuscité des morts comme un Dieu glorifié prouvant ainsi qu’Il était le Messie. La preuve vient de ce qu’Il était mort, et qu’Il est revenu à la vie. Il ne pouvait pas se ressusciter lui-même ou se ramener à la vie. Il a dit: “Je ne peux rien faire par moi-même” (Jean 5:30). Seul Dieu le Père pourrait Le ressusciter (comparez Actes 2:24; 3:13-15). Ce fait était le signe qu’Il était le Messie. Autrement dit, Christ a dit aux gens, “Si je meurs et si mon corps reste dans le tombeau pendant trois jours et trois nuits, et qu’ensuite je ressuscite, alors vous saurez que je suis le Christ.”

Nous devrions voir clairement que ce signe-ci contredit complètement la fausse croyance que le Christ est mort “le vendredi saint” et qu’il est ressuscité “le dimanche des Pâques” – sinon Il n’aurait pas été dans le tombeau pendant soixante-douze heures. Ce signe réfute dans son intégralité le faux enseignement prétendant que le Christ, pendant son existence sur terre, était “entièrement Dieu et entièrement homme”; que seulement “la partie humaine” est morte, mais pas “la partie divine”; et que “la partie divine” a ressuscité “la partie humaine” – en d’autres mots, que le Christ s’est ressuscité lui-même. Ce faux enseignement du christianisme orthodox (communément appelé “les deux natures du Christ”) réfute le seul signe que le Christ a donné à “une génération mauvaise et adultère,” prouvant qu’Il est le Messie : Il était mort et son corps est resté dans le tombeau pendant soixante-douze heures, et ensuite, Dieu le Père L’a ressuscité comme Dieu glorifié.

La naissance surnaturelle du Christ n’était pas un signe destiné à “la génération mauvaise et adultère” de son temps, car ils n’ont pas cru qu’Il avait été conçu de façon surnaturelle par Marie. Ils croyaient que Marie avait commis la fornication (comparez Jean 8:41). Les évènements miraculeux qui se sont produits au moment de la naissance du Christ était, pourtant, un signe pour les bergers dans les champs (Luc 2:12), de même qu’à Marie (Luc 2:19). Marie, bien sur, avait déjà été préparée à la naissance surnaturelle du Christ par une apparition préalable de l’ange de Dieu ainsi que par ses déclarations (Luc 1 :26-38).

Pour tous ceux qui croient, la naissance surnaturelle du Christ est une doctrine vraiment importante et fondamentale — mais pour ceux qui ne croient pas, cela peut à peine être considéré comme un signe. Il est malheureux de constater que beaucoup d’entre ceux qui s’appellent chrétiens doutent que le Christ ait été conçu de la manière décrite dans les Écritures. S’ils croient, cependant, que le Christ était et qu’il est le Messie, ils doivent croire à la naissance surnaturelle du Christ – et à Son existence comme un Dieu, plein de gloire, avant Sa naissance comme être humain (comparez Jean 17:5).

Notre brochure intitulée, GOD IS A FAMILY, traite de ces questions et de bien d’autres encore dans leurs moindres de détails.